Antenne mobile HF verticale

| marzo 4, 2013

RÉALISATION ANTENNE

Antenne mobile HF verticale

La réalisation d’une antenne verticale peu encombrante (car raccourcie), destinée au mobile, au portable ou à des utilisations en espaces restreints doit intéresser un grand nombre de radioamateurs (voire d’écouteurs). L’auteur de l’article que nous vous proposons ici a choisi la solution de la simplicité, en faisant appel à des matériaux faciles à approvisionner, disponibles pour la plupart dans tous les magasins de bricolage. Un montage à réaliser avant l’été !

J ‘ai fabriqué pour vous deux antennes verticales très faciles à réaliser, construites avec du matériel que l’on peut se procurer partout, j’entends par là dans les magasins de bricolage et de matériel électronique.

Vous allez me dire que je n’ai rien inventé… Evidemment car, dans ce domaine, beaucoup d’OM ont bricolé ce genre d’antenne mais il est bon de voir et revoir ce que les radioamateurs peuvent encore faire et puis qu’importe, je n’aborde pas le coefficient de surtension, ni les notions d’impédance etc. Je reste pratique et réaliste! Sachez que vous obtiendrez des résultats surprenants en fonctionnant en long fil, pour un balcon par exemple.

En tous cas, cette antenne était dans mon garage et les reports passés étaient satisfaisants. Maintenant à vous de vous procurer les accessoires nécessaires à sa fabrication !

MATERIEL

ANTENNE N°1

  • (Couvrant du 80 au 10 m) Tube PVC de 40 mm; Tube d’alu de 14 mm ;
  • Un flexible CB pour le fouet, avec son embout;
  • Une PL et la longueur de coax nécessaire (liaison antenne TX);
  • Du fil émaillé 10/10ème et 20/10ème ;
  • Un tube électricien de 16 mm ;
  • Deux couvercles de boîte photo 24/36;
  • Visserie diverse, une pince croco.

ANTENNE N°2

  • (Couverture identique) Tube PVC de 50 mm;
  • Tube d’alu de 50 mm (plus difficile à trouver) ;
  • Du fil électricien de 1,5 gainé;
  • Du Plexiglas de 15mm (pour les rondelles);
  • Le fouet, la PL, le câble coax, une pince croco et la visserie diverse.

REALISATION

Celle-ci sera facilitée par l’examen des photos et des dessins qui illustrent l’article. Dès que vous aurez tout votre matériel, il faudra commencer par couper le tube d’alu de 14 à 1 mètre. A la base de celui-ci, fixer la PL en prenant soin de l’isoler avec un morceau de tube rigide qui sert à relier le tube et la PL, mais vous pouvez très bien fixer le coax à même le tube. Par contre, il est indispensable de relier la tresse à la carrosserie du véhicule pour assurer une bonne masse en mobile.

antenne_mobile_HF_verticale-2

Maintenant, coupez le morceau de PVC de 40, à une longueur de 17 cm. Commencez à bobiner à 2 cm avec le fil émaillé de 10/10ème en ayant pris la précaution d’y introduire un petit ponté* (voir schéma) qui sera soudé au départ. Ensuite, comptez 18 tours : vous soudez un ponté puis repartez avec du fil émaillé de 20/10ème. Comptez 10 tours, un ponté ; 11 tours, un ponté ; 9 tours, un ponté ; 7 tours, un ponté; 6 tours, un ponté; puis terminez par 4 tours espacés en prenant soin de souder un ponté à chaque espacement d’environ 1 cm.

Coupez 25 cm de long de votre tube électricien, puis au milieu de vos couvercles de boite 24/36, percez un trou de 16 qui servira à maintenir dans l’axe votre tube électricien (voir schéma). De plus, fixez à l’extrémité haute une vis de maintien pour le flexible CB.


Maintenant vous pouvez effectuer vos essais mais attention, utilisez une boite d’accord car l’antenne est et restera un bon compromis (mieux vaut un bon remède que le mal). Pour la deuxième antenne, le principe reste le même avec une seule différence : la self est réalisée avec du fil gainé électricien d’1,5. La section de la bobine est donc plus importante. De plus, le tube inférieur est d’une section plus grosse, peut être moins facile à installer en mobile.

Fabrication de la bobine sur un tube PVC de 50 dont la longueur est 30 cm. A 4 cm vous soudez votre premier ponté puis comptez 21 tours, un ponté; 10 tours, un ponté; 9 tours, un ponté; 7 tours, un ponté; 6 tours, un ponté ; 5 tours, un ponté ; 4 tours, un ponté ; et pour finir 4 tours espacés d’un cm sans oublier de souder le ponté à chaque tour.

Attention ! Une précision, chaque bobine est à spires jointives. Voilà, mon explication est terminée! Je souhaite bonne réalisation à chacun ; surtout bien suivre le schéma de construction mais je suis sûr que cela ne devrait pas vous poser de problème.

Pour les connexions, plusieurs solutions peuvent êtres employées :

1/ Un morceau de cuivre double face de la longueur de la bobine, fixé aux extrémités, sur lequel vous aurez pris la précaution de faire une lumière verticale ; de plus faire des coups de scie aux points chauds souhaités, sans oublier de souder le fil (pince croco).

2/ Au montage de la bobine, vous pouvez faire un seul trou, y introduire un fil gainé que vous souderez à la place du ponté en laissant la longueur voulue pour souder une fiche femelle qui sera vissée dans la rondelle inférieure (il est évident que cette opération se renouvellera pour chaque point chaud).

3/ La solution électronique avec des relais. Par contre si vous voulez avoir une antenne qui pourra donner un rendement maximum (la résonance étant trouvée par la boîte d’accord), l’on peut mettre une capa de fort isolement à chaque point chaud pour améliorer le coefficient de surtension.

Dans tous les cas cette antenne reste un bon compromis!

antenne_mobile_HF_verticale-3

antenne_mobile_HF_verticale-4

Jack PROUX, F5ROD

* Ponté = cavalier

About the Author:

Filed in: Radioamateurs
×

Comments are closed.

error: